Josyane JOYCE vous propose des exercices d'entraînement à la voyance



Comment je suis devenue voyante




Je certifie sur mon honneur l'exacte véracité de mes indications sur cette page

Mais, le destin...

Hélas pour moi, je suis devenue une très grande fumeuse, quand j'ai arrêté en 1991, je fumais 3 paquets par jour de gauloises ou gitanes avec et sans filtre (ce qui a, pour grande partie été la cause de ma grave maladie actuelle). Un jour, en écrasant une cigarette, je me suis fortement brûlé le bout de l'index et c'était une brûlure telle intense que, je ne sais par quel réflexe, j'ai serré le doigt lésé avec le pouce de la même main: la brûlure est devenue encore plus violente et j'ai relâché brusquement les doigts en criant de douleur.
Tout à coup, je me suis aperçu que la douleur avait disparu... entièrement disparu et n'est pas revenu. J'ai été fort étonnée et même très intriguée... je me suis demandé si je n'avais pas un "don" de guérisseur. Je me moquais de mon orgueil... quand même, pour qui me prenais-je... dans a rue où je travaillais, il y avait le plus grand guérisseur de ce temps-là: Serge Allalouf et je voyais tous les jours, des dizaines d'autocars stationner devant sa demeure. C'était avenue de Lespinet. Les autocars  venaient de toute l'Europe.
Je travaillais dans une imprimerie de "labeur" toulousaine... j'y occupais le poste de photograveur offset, similiste noir... mon collègue qui était copiste-monteur était papa d'une petite fille qui, malheureusement, à la suite d'un accident se retrouva avec des séquelles neurologiques très importantes.
A la suite de cet accident, la petite fille de 3 ans n'a plus jamais été comme avant: elle ne dormait pratiquement jamais (faisant des intermittences très courtes) et même, hurlait en permanence; ses parents, mes amis, ne pouvaient jamais faire une nuit entière de sommeil et mon collègue arrivait le matin les yeux battus, très, très fatigué.
J'ai décidé de me concentrer sur  le visage de la gamine (que je connaissais bien) pour "essayer" de la guérir; bien sûr, sa grave maladie incurable ne fut jamais guérie (elle est décédée vers ses 13 ans) mais elle a "fait des nuits" qui permettait à mon collègue de dormir plusieurs heures d'affilées.
Je n'ai jamais cru un instant que c'était mon action.... pourtant... j'ai tenté ce genre d'expérience avec d'autres personnes de mon entourage et de ma famille avec des résultats probants. Mais, je n'ai jamais voulu croire que c'était de mon fait si les personnes guérissaient plus vite.
Profitant d'un licenciement d'une imprimerie, j'ai réussi à obtenir un petit bureau durant 5 mois prêté par des amis et j'ai fais l'expérience de recevoir des personnes en tant que guérisseuse. Je voulais en avoir le coeur net... et cela a marché au-delà de ma croyance en mes capacités.
Comme mon allocation chômage se terminait, j'ai dû prendre la décision, soit de continuer à être guérisseuse ou abandonner et reprendre mon métier de photograveur offset.
J'ai longtemps hésité... en fait, je trouvais que je n'étais pas aussi performante que cela... je réussissais à soulager tous les problèmes de peau: zona, eczéma, coup de soleil, brûlure, entorse et petites douleurs... mais, je ne parvenais pas à soulager, à mon avis, les grosses douleurs...
Je trouvais orgueilleux de continuer... je me trouvais incompétente... je ne sais pourquoi, je m'étais mise dans l'idée qu'il me fallait guérir instantanément tout pour être guérisseuse..
Je me souvenais des autocars devant la porte d'Allalouf... à coté de son rayonnement européen, j'étais petite, bien petite...
Cependant, je ne parvenais pas à m'imaginer autrement que dans cette profession.... quelques personnes me disaient de continuer... et le répétait sans cesse. J'ai donc décidé de continuer... j'ai cherché un local professionnel et j'ai réussi à m'installer en juillet 1983, uniquement comme guérisseuse.
Coup de main du destin, la propriétaire du local, dame de plus de 80 ans à pensé que j'étais une personne digne d'être aidée.

Je deviens voyante

Je ne vais pas détailler ici toutes les obligations qui découlent à un statut de travailleur indépendant... elles sont fort longues.
J'appris avec grande surprise que les pharmaciens du côté de la Colombette, où se trouvait mon local, donnaient mon adresse aux personnes atteintes de zona!
Certaines des personnes qui venaient me rencontrer me demandaient, très souvent, si je n'étais pas voyante: elles avaient des tas de problèmes à résoudre et souhaitaient que je les aide.
Je répondais: non, non, je ne suis pas cartomancienne! cela même me faisait rire: je ne m'imaginais pas avec une jupe longue gitane, des cartes ou une boule de cristal en train de faire la zozotte devant les gens!
J'avais 33 ans lorsque je me suis installée professionnelle. Ma santé a été pratiquement parfaite jusqu'en 2005, je faisais beaucoup de sport individuel et je me déplaçais, très souvent, dans les rues de Toulouse en vélo.
Une commerçante de la rue de la Colombette, voisine de la rue Thionville où j'avais mon local, me voyait souvent passer en vélo. Elle était passée me voir pour un souci mineur. Chaque fois qu'elle me voyait, elle m'obligeait à descendre du vélo et faisait des pieds et des mains pour que je pénètre dans son magasin: je lui ai dis un jour: "mais, voyons, pourquoi voulez-vous toujours me faire entrer dans votre magasin". Sa réponse me stupéfia: "parce que chaque fois que vous entrez, j'ai énormément de clients dans la semaine suivante!"
J'étais devenue un porte-bonheur! je pourrais lister ici tout ce que les gens m'ont dit que j'avais fais (inconsciemment pour eux), mais ce serait bien trop long!




Un beau jour d'été, j'étais en ville pour me balader... je me suis approchée pour voir la vitrine d'un magasin qui venait de s'ouvrir, au 76 allées Jean-Jaurès; c'était un commerce de vente d'objets ésotériques. Par curiosité, j'ai regardé tous les objets en vitrine. Je ne les connaissais même pas tous! Le commerçant qui s'ennuyait un peu parce qu'il n'avait pas de client est sorti sur le pas-de-porte et m'a adressé la parole.
Bonjour! vous êtes intéressée par les "sciences occultes"? (Je dois dire que ce vocable me fait toujours hurler de rire).
J'ai répondu: "bof, sans plus"
Et il me dit, le petit malin: "je suis sûr que vous avez de grands dons!"
Je me met à rire franchement: "oh non, je ne suis pas grand chose, croyez-moi!"; il me faisait des compliments pour me vendre un de ses articles.
Il me dis: "vous connaissez le Tarot de Marseille?
....heu, c'est un paquet de cartes pour dire l'avenir?
Oui, dit-il, vous en avez vu?"
Je vais signe que non et lui dis: "merci mais je dois partir, maintenant"...
Ce n'est pas cela qui a arrêté le commerçant: il me barre la route gentiment et même me fait entrer dans la boutique.... Je le trouve insistant et pas menaçant..  en fait, il a des manières fofolles, je comprends tout de suite son genre. Et d'ailleurs, il me semble qu'il a été client de l'imprimerie où je travaillait précédemment: sa "tête me revient"....
Prestement il a attrapé un paquet de cartes, il l'ouvre et me dit: "Regardez, vous voyez les dessins? c'est avec ça que l'on fait la voyance.
Ha? bon, cela ne m'intéresse pas vraiment..."
Mais, le commerçant prends deux ou trois des cartes et les pose à l'envers sur le comptoir..."c'est comme cela qu'on procède.... " il y a 5 cartes devant nous. A l'envers. Il en retourne une.
Il reprend: "allez, essayez de dire ce que vous voyez...
mais, je ne vois rien..."
il insiste....si, si, dites-quelque chose
Pour lui faire plaisir, je dis: ça, peut-être. C'est ça? il ne réponds pas... heu... y'a cela et ceci...
Il hoche la tête... continuez... il retourne une autre carte...
Je me prends au jeu et je dis n'importe quoi sur la 2e carte et ensuite la 3e...
"Bon, dis-je, maintenant, je regrette, je dois partir...
Allez, dit-il, au point où vous en êtes... il en reste deux" et il dit cela en retournant successivement la 4e et la 5e.
Maintenant, je trouve que cela a assez duré. Je dis n'importe quoi et je me dirige vers la sortie du magasin.
Il me dit alors "vous m'en avez plus dit en 5 cartes que ma voyante que j'ai vu la semaine dernière; vous êtes voyante et même une très grande!"
Je me retourne stupéfaite pendant qu'il rajoute:
''d'ailleurs, la consultation ma coûté 600 francs!"
Je reste sans voix: il poursuit: "vous devez vous installer voyante, vous allez aider beaucoup de monde!". C'est plus qu'un prière, c'était un ordre.
Je bafouille quelque chose comme "merci, je sais pas, je verrais, il faut que je parte, on m'attends!" et je m'enfuis en marchant très vite... tout à coup, j'ai "la trouille"!

Hé oui, j'ai un peu peur de ce qu'il dit. Son expression me poursuis durant 5 ou 6 jours. Et puis, tant pis, j'y vais, j'achète ce fameux paquet de cartes. Et comme je ne savais pas où en trouver, je suis revenue dans cette boutique.
Le commerçant m'a reconnue instantanément. J'ai acheté le paquet mais j'ai refusé d'acheter un des manuels d'instructions écrit par d'autres. Il m'avait dit qu'il y avait un mode d'emploi dans le paquet. J'ai résisté et j'ai répliqué: s'il y a le mode d'emploi, je ne suis pas plus bête qu'une autre et je saurais m'en servir.
Dans le paquet, en effet, un petit livret écrit par Tchalaï.... longtemps j'ai cru qu'il s'agissait d'un homme.
Nous étions en 1984: il n'y avait bien sûr, pas encore internet. J'ai donc dû étudier seule ce fameux Ancien Tarot de Marseille.
J'ai suivi les quelques indications du livret. J'ai longtemps pensé que très peu de monde comprenait ses indications: Tchalaï dit que c'est une étude qui ouvre des perspectives incroyables sur soi et sur ce qui nous entoure. Mais, c'est écrit de façon assez obscure; il faut vraiment s'acharner pour comprendre.
Ce livret ne dit pas: cette carte placée ainsi veut dire ceci, positionnée à l'envers, elle dit cela. Beaucoup d'ouvrages vous trompent en vous donnant des explications précises que vous devez impérativement appliquer.
Il s'agit d'une méthode pour décrypter chaque détail, chaque couleur dans le détail qui ouvrent des perspectives immenses de connaissances diverses.
Bien sûr, vous trouverez sur le Net un grand nombre de sites qui vous donnent des explications en mettant, en quelque sorte, "les points sur les I". Avaler ces explications sans vous questionner, vous poser des questions qui entraînent des pièges de réflexion, de nouvelles questions, de nouvelles directions, faire abstention de cette recherche transmutationnelle de soi, c'est mal lire le Tarot, c'est mal l'interpréter, c'est l'utiliser n'importe comment et lui faire dire n'importe quoi qui ne correspond à rien.
L'Ancien Tarot de Marseille n'est pas un vulgaire paquet de cartes divinatoires.
Un jour, j'ai entendu dans un répertoire un piètre personnage qui répondait à un interview; le reportage disait que depuis la crise, des millions de gens apeurés et terrifiés allaient chez les voyants et autres mages de tous bord.
Une dame ayant appelé quelques jours plus tôt car son ami l'avait plaqué, le piètre voyant, qui tirait les cartes, lui avait dit de ne pas s'inquiéter et qu'il allait revenir, après l'avoir délestée d'une colossale somme de 250 euros!
Elle rappelait le personnage quinze jours plus tard en disant: il n'est pas revenu. Et l'on voit l'imposteur lui parler en tripotant des cartes et même en prenant deux autres paquets.
Le journaliste lui dit: "vous n'avez pas honte d'assurer cela si fort alors que vous vous êtes déjà trompé. 250 euros quand même c'est une grosse somme....
Et l'autre charlatan de répondre, tranquille comme baptiste: "non, j'ai consulté trois tarots et ils disent tous les trois la même chose!".
Quand vous entendrez crier un Tarot, soyez gentil-les de me contacter pour me le faire écouter,SVP, cela m'intéresse vivement!
J'ai décrypté assez rapidement le Tarot de Marseille. J'avais beaucoup de client-es en tant que guérisseuse, mais cet apprentissage, ce décryptage m'a passionnée littéralement et, en moins de six mois, je le connaissais par cœur.
J'ai appris dans mes recherches en bibliothèque toulousaine que les dessins du Tarot étaient l'image de symboles de la psyché universelle dans l'explication des rêves.

La suite figurera dans une prochaine page, dès que je pourrai faire réaliser la 2e vidéo...

Cette dernière ne pourras être réalisée que lorsque j'aurai réuni des fonds nécessaires et donc, j'ai besoin de votre aide, ce dont je vous remercie par avance






Après l'ancien tarot de Marseille, l'explication des rêves







RETOUR SOMMAIRE



 





Parcours

Copyright © 2010. Site entièrement
réalisé par Josyane JOYCE, elle-même
Tous droits réservés.
www.josyanejoyce.com
www.nos18ansenmai68.com
www.joyce-reves.com
www.editions-josyanejoyce


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.tradi-cuisine.com
www.biotine-sep.com