Josyane JOYCE vous propose des exercices d'entraînement à la voyance



 
je vous recommande de lire TOUS les articles de la catégorie TAROT
Cliquez sur Notes ci-après


NOTES



Noir du Tarot de Marseille

je vous recommande de lire TOUS les articles de la catégorie ETUDES



Cliquez pour agrandir l'image

Les couleurs sur les lames de l'Ancien Tarot de Marseille

Les couleurs de l'ANCIEN TAROT DE MARSEILLE sont violentes et vives. Certains auteurs reprochent à Grimaud d'avoir trahi le Tarot en supprimant la couleur sépia qui faisait le fond des lames. C'est méconnaître la force de l'image sur l'écrit en psychologie.
Il est plus envisageable de concevoir ou d'intellectualiser les images du Tarot avec des couleurs que des images “noir et blanc“.
Comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, les couleurs possèdent une symbolique implicite; elles influent plus ou moins, sur le comportement des individus; c'est pour cela que, je le répète, avoir “nettoyé“ le fond des cartes, comme l'a fait Grimaud,  vous permet d'amplifier la force, parfois le mystère et la violence des images du Tarot.

En effet, nous savons déjà que les couleurs nous influencent plus ou moins fortement, de façon inconsciente; puis, nous l'avons vérifié, parfois, en lisant des ouvrages ou des articles de magazines… elles nous “remuent“ plus ou moins inconsciemment.
Physiquement: appétit, sommeil, température du corps, etc.
Émotionnellement: sentiment de peur, de sécurité, de joie, etc.
Psychologiquement: dynamisme, concentration, etc.

Certaines sont dites “primaires“: Les couleurs primaires (rouge, jaune, vert), couleurs "pures", ne peuvent être obtenues par mélange d'autres couleurs.
Les autres couleurs, dites secondaires (cyan, magenta, jaune),  sont obtenues par mélange -à parts égales- de deux couleurs primaires adjacentes. Les couleurs secondaires sont diamétralement opposées à leur couleur complémentaire (soustractive) sur le cercle chromatique; Le cercle chromatique est l'outil permettant d'appréhender les interactions entre les couleurs. C'est une représentation circulaire des couleurs.
Les couleurs “tertiaires“ viennent ensuite et sont obtenues par mélange d'une couleur primaire et d'une couleur secondaire.
Les couleurs sont également catégorises en couleurs "chaudes" (dont le ton est proche du rouge) et "froides" (dont le ton est proche du bleu).

Saviez-vous que, des éléments de couleur chaude paraîtront globalement plus grands que des éléments de couleur froide?
Il existe des règles universelles régissant l'harmonie des couleurs, dues à des propriétés physiques de l'œil. En effet, lorsqu'il contemple une couleur, l'œil crée automatiquement, sur son contour, un filtre de la couleur complémentaire. On parle de "contraste simultané".
Avec ce mécanisme, la perception des couleurs dépend des couleurs avoisinantes. Ainsi, le jaune paraîtra plus orangé lorsqu'il est associé à du bleu et le bleu paraîtra plus violet. Un bleu à côté d'un rouge apparaîtra vert, etc.

Les couleurs quelles soient sur les vêtements, les objets, la lumière interpellent notre façon d'être, de penser, d'agir, de subir ou d'agir; il n'y a désormais plus aucun doute.

Rouge du Tarot de Marseille Nous retrouvons sur chaque lame:
Le JAUNE
qui est la couleur de l'or travaillé, de certains fruits mûrs, du miel (le travail des abeilles sur les fleurs); ici, dans l'ANCIEN TAROT DE MARSEILLE, le dénominateur commun du JAUNE est le travail, l'espace, le temps, la transformation, la métamorphose qui abouti au mûrissement, à l'utilisation par l'homme. Le jaune qui est couleur or serait l'inspiration divine (l'or) dans le cosmos.
Le ROUGE
est le feu, le sang surtout, fluide, chaud, violent, rythmé et indispensable à la vie (mais, à condition cependant que le sang reste à l'intérieur du corps, sinon, rapidement il se coagule et noirci irrémédiablement); nous découvrons la notion de ce qui est à l'intérieur et qui, impérativement, doit le rester pour conserver ses qualités intrinsèques. Le sang est un fluide vital particulier à chacun de nous et pourtant, si semblable à l'espèce humaine, quelque que soit la couleur de sa peau; nous apprenons ou comprenons la notion du nécessaire, du moteur, de la prépondérance. Le rouge est l'action (symbole d'activité).
Le BLEU
est la couleur des profondeurs: la mer, le ciel qui est un infini étalage de transparence, que l'on peu faire disparaître en le fractionnant. Le BLEU résulte de la quantité, d'un état extérieur; il est donc opposé au ROUGE qui lui est, intime, chaud, pulsant. Car le BLEU est impersonnel, stagnant, permanent et pourtant, dans la nature, il s'éclaire ou s'obscurcit, il n'est pas statique. Le bleu est  plutôt une couleur dite froide. Le bleu serait le but spirituel. Mais il peut être la passivité contrairement au ROUGE qui est l'action.
Voyez comme le VERT de l'ANCIEN TAROT DE MARSEILLE
est sombre; c'est la couleur du végétal, de la vitalité qui anime, irrésistibilité de la nature et nous en faisons surtout l'analogie avec la nature brute, vivace, le sang végétal est la sève.
Le NOIR
de la nature existe bien, il est enfoui et s'enrichit dans le silence et la solitude comme le charbon dans la profondeur de la terre, qui une fois extrait nous donne chaleur et nourriture ainsi que le pétrole et le gaz, sous la forme liquide. Le noir est la couleur des grottes, des souterrains, c'est la profondeur inconnue, pleine de mystères et de promesses malgré la peur.
La CHAIR
des personnages de l'ANCIEN TAROT DE MARSEILLE nous fait référence à la couleur de la peau, mais de la peau blafarde, pâle; elle nous apporte une sensation d'inertie.
Le BLANC
de la neige donne l'éclat, la rareté, la fragilité et la chasteté, mais hélas, la neige fond et se dégrade, se souille sous le poids des passants. Elle se dégrade et perd sa beauté, elle nous apprend la brièveté, le blanc est la couleur de la pureté, de la virginité.
Couleurs dans le Tarot de Marseille

Infos supplémentaires

Mais, il existe pourtant une interrogation: on ne sait pas vraiment pourquoi les visages et les mains sont blanches, nous le constatons sur la plus part des lames majeures dans le tarot de Jean Noblet et le tarot de Jean Dodal.
Chez Noblet, le Bateleur a le visage blanc, et le Mat ou le Fou à le visage couleur chair, chez Dodal, c'est strictement l'inverse.

Je ne veux pas entrer dans des querelles picrocholines, je ne parle que du Tarot de Marseille, façon Grimaud.
En termes d'imprimerie, le blanc n'existe pas, vous le savez je pense, c'est simplement la couleur du papier. En cas d'inverse, on applique de l'encre noire en grande quantité pour dégager la couleur Blanc: c'est le Noir au Blanc (cf. 13 ans d'expérience de photograveur en imprimerie, juste avant d'être voyante professionnelle).



Faut-il se rapprocher de cette vieille formulation qui persiste encore dans un des Chants des Compagnons Passants Du Devoir: "blanches les larmes de Maître Jacques?".

Les visages sont l'expression de l'état de l'individuation. Cet état génère les larmes, et les mains, par leurs "faire", elles aussi sont porteuses de larmes. En d'autres termes, les larmes sont le résultat de l'individuation et de ses actes. C'est aussi cette expression: la vallée de larmes de l'évangile.


Me consulter pour 1 voyance




Vous voulez du gratuit? Fin


Couleurs

Copyright © 2010. Site entièrement
réalisé par Josyane JOYCE, elle-même
Tous droits réservés.
www.josyanejoyce.com
www.nos18ansenmai68.com
www.joyce-reves.com
www.editions-josyanejoyce


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.tradi-cuisine.com
www.biotine-sep.com